Onanya Joni Shipibo Medicine

Qui sommes- nous?

Onanya Joni, créée en 2010 par Sankan Usna,  a évolué plus tard comme association organisant des retraites de guérison selon la tradition des plantes amazoniennes de la médecine shipibo et quechua-lamista, deux ethnies du bassin de Haute Amazonies qui travaillant avec l'Ayahuasca et des Plantes Maitresses.

Sa vocation est de rendre accessible, en Europe, dans un cadre traditionnel et sécurisé, la puissance et la profondeur de ces connaissances de guérison millénaires.

Cette association a été développée à partir de 2012 par deux Chamanes ocidentaux Vegetalistas  initiés (nom donné à ceux qui manient ces Plantes Maitresses), dont Sankan Usna. Les retraites et des séminaires ont permis des améliorations de santé pour des centaines de personnes.

 

Aujourd'hui, Onanya Joni est gérée exclusivement par Sankan Usna, nom de médecine de Géraldine Correia.

 

Sankan Usna a commencé son parcours personnel avec les plantes en 2006 et perfectionné son apprentissage avec différents maestros. Takiwasi est le centre qu'elle suit actuellement dans sa méthodologie et protocoles de maniement des plantes.

 

Elle a suivi le processus traditionnel de Dietes de Plantes Maîtresses, tel qu’il est pratiqué depuis des millénaires dans le cadre des connaissances ancestrales de ces tribus d’Amazonie péruvienne.

 

Elle dirige actuellement des cérémonies shipibo dans le Sud de l’Europe tous les mois, en petits groupes, proposant des soins individuels. 

 

Le jus de Tabac et le Mapacho sont aussi utilisés dans le cadre du Rituel de Tabac Sacré.

Différents niveaux de travail sont proposés en Europe, des cérémonies et des prises de plantes médicinales:

 

- Week end d’introduction

- Retraites et Immersion d’une semaine

- Diètes chamaniques de 10 jours

 

Les Retraites et Diètes demandent un certain nombre de jours d’isolement, avec très peu de contact social.

Veuillez consulter notre calendrier pour vous inscrire

Citation

"Je suis née dans un pays mais c'est dans un autre lieu que j'ai trouvé ma vie. Plus tard, l'histoire s'est répetée. J'ai eu une renaissance à mi-chemin, encore dans un autre pays. La première fois que j'ai foulé des pieds le sol du Pérou je savais que ce pays ferai en quelque sorte partie de ma destinée. 

J'ai rencontré plusieurs enseignants qui ont rendu cette vie possible. Pour moi, ils furent le peuple de l'Anaconda. Et j'ai rencontré plusieurs enseignants chez les Plantes Maîtresses. Ce fut un peu comme embarquer dans une machine du temps et retrouver un espace d'émerveillement, un lieu où j'aurais toujours dû me trouver, et où j'étais peut être, sans le savoir. En passant du temps dans un tambo avec un simple toit, sans murs et une simple moustiquaire sur mon lit et mon hamac, je me suis sentie chez moi. 

Le vent du destin a soufflé dans ma vie plusieurs fois et j'ai pu apercevoir une vision à travers la fenêtre de l'avenir, le monde des esprits presque à ma portée, et entreprendre un chemin de guérison hors du commun. Retourner dans la forêt, les bruits des singes et des oiseaux autour de moi, me rappelle la possibilité de retrouver cet espace à l'intérieur de moi-même, lorsque j'accomplis mon travail shamanique et que j'emmène d'autres personnes dans cette forêt de l'âme. Je ressens une immense gratitude pour avoir trouvé ce chemin en moi et avoir pu en faire le but de ma vie, en retrouvant toujours des espaces primordiaux de moi même, des territoires et possibilités inexplorés. 

Les eaux sombres et brunes de la jungle s'animent avec les icaros de l'Anaconda, Yacumama, Ronin ewe, et nous posent le défi de devenir de meilleurs êtres humains. 

L' Amazone a transformé ma vie, à l'intérieur comme à l'extérieur. J'ai appris à travailler sur différents niveaux de réalité. C'est un véritable défi mais aussi le chemin que je souhaite de tout mon coeur, tout en veillant sur ma famille. Les choses les plus simples sont aussi les plus difficiles pendant cette période trouble que nous vivons.

Sankan Usna

  • w-facebook
  • Instagram